Le Mois de l’ESS 2018 : c’est parti !

Le 25 octobre à la MAME de Tours, à l’occasion du French Impact Tour, la CRESS Centre l’annonçait en présence de Christophe Itier. Ce mardi 6 novembre, comme tous les mois de novembre, le Mois de l’Economie sociale et solidaire a été lancé. Sur tout l’Hexagone, ce sont plus de 2000 évènements qui invitent nos concitoyens à découvrir une économie qui a du sens.

 


 

Acteurs ou curieux de l’ESS, il y a forcément dans l’agenda du Mois de l’ESS, en région Centre-Val-de-Loire ou ailleurs, une occasion pour vous de participer.
Pour être partie prenante à cette grande fête annuelle de l’ESS, rendez-vous sur le site dédié au Mois de l’ESS : LeMois-ESS.org. Vous y trouverez l’ensemble des informations dont vous aurez besoin afin d’appréhender cette mobilisation unique des acteurs de l’Economie sociale et solidaire. A commencer par l’indispensable agenda, que vous pouvez paramétrer pour accéder aux évènements proches de chez vous :

 

carte-mois-ess

 

Des rencontres de tous types vous attendent : conférences, tables rondes, portes ouvertes… sur les sujets variés que recouvre l’ESS : l’emploi et l’insertion, les études supérieures, ou encore la mobilité.

 

En outre, le CNCRESS – Conseil national des Chambres régionales de l’ESS – a lancé ce Mois de l’ESS 2018, en remettant à Paris les Prix de l’ESS. Ce en présence de Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’innovation sociale.

 

Nous vous encourageons et vous invitons chaleureusement à participer à ce mois de l’ESS. Les services de la CRESS Centre-Val-de-Loire restent disponibles pour répondre à vos questions touchant à cet évènement, et à l’ESS de manière globale. Contactez-nous !

 

Lettre 22 groupe AIESSE du CESER

La lettre n°22 du Groupe des Associations, des Institutions, de l’ESS et de l’Environnement (AIESSE) du CESER Centre-Val de Loire est désormais consultable en ligne.

Vous y retrouverez les interventions des membres du Groupe AIESSE lors de la plénière du 25 juin 2018.

Lire la lettre 22

SRADDET : 100 propositions pour une région sociale, solidaire et environnementale à 360°

Les entreprises de l’ESS aspirent à un SRADDET puissant et encourageant une économie plus éthique, respectueuse des femmes, des hommes et de l’environnement. Le rôle et la place des acteurs et des entreprises de l’ESS se situent dans nos territoires à l’échelle locale.

Le 6 juin à Orléans (45), la CRESS Centre-Val de Loire remettait officiellement la contribution ESS au SRADDET au Président de Région François Bonneau.

La pluralité des contributeurs a permis la mise en exergue de l’ESS dans tous les domaines qui composent le SRADDET tout en portant un message central : le rôle et la place des acteurs et des entreprises de l’ESS se situent dans nos territoires, à l’échelle locale, pour répondre aux besoins quotidiens de nos habitants. Cette conférence a également été l’occasion de visiter la Pétanque Argonnaise dont plusieurs des actions misent en place s’adressent aux jeunes du quartier politique de la ville de l’Argonne : accompagnement scolaire et pétanque, cours de pétanque, stages et voyages multi-activités, etc. Le SRADDET sera présenté et voté en plénière du Conseil Régional en octobre 2018.

Vous pouvez retrouver la contribution en intégralité, ainsi qu’une synthèse au lien suivant :
> Lire la contribution

Visite de l’Union Pétanque Argonnaise lors d’un atelier sportif proposé à l’une des classes élémentaires de l’école du Nécotin
Remise de la contribution de l’ESS au SRADDET

Assemblée Générale 2018

C’est au Domaine de la Brossette, situé à Chanteau dans le Loiret, que les acteurs de l’ESS (partenaires et adhérents de la CRESS Centre-Val de Loire) se sont réunis pour un séminaire de travail dans un premier temps et pour son assemblée générale annuelle en seconde partie de journée.

Le séminaire, présenté sous la forme d’ateliers, a permis de mobiliser les adhérents et parties prenantes autour du plan stratégique ESS 2020, travaillé et voté en 2015.

M. Abhervé, professeur associé à l’université de Paris Est Marne la Vallée et blogger sur Alternatives Economiques, est intervenu sur l’histoire et l’avenir de l’ESS. Il a ainsi pu faire un point d’étape 4 ans après la promulgation de la loi ESS du 31 juillet 2014 et les répercutions de la loi NOTRe.

L’Assemblée Générale a été ouverte par l’intervention de Mme Châtelais, SGAR, indiquant que 2018 constituera un prolongement des travaux enclenché avec le renouvellement de la convention d’agrément de la CRESS, la Conférence Régionale de l’ESS ainsi que la promotion de l’ESS et le développement des pratiques socialement responsables. Toutes ces actions étant essentielles pour le maintien du lien social dans notre pays.

M Dominique Sacher, président, a ensuite partagé le rapport moral de l’année 2017 en évoquant le renouvellement de l’équipe salariée pour effectuer au mieux les 6 missions confiée par la loi ESS 2014, les contributions de la CRESS aux différents schémas régionaux (SRDEII, SRESRI, SRADDET), le souhait que la loi PACTE conforte les valeurs de l’ESS reconnues par la loi.

Le rapport d’activité (visible ici), présenté par Caroline Dumas, directrice, a mis en avant les actions de la CRESS par des témoignages d’acteurs, notamment :

  • le partenariat entre la ville de Saint Jean de Braye et la CRESS sur la création du pôle ESS « 6/10 » situé au Pont Bordeau, quartier prioritaire de la ville, par Rémy Poignant, salarié de la Mairie de Saint Jean de Braye
  • la présentation de l’étude portant sur l’économie circulaire par Jean-Jacques François, conseiller du CESER et président de la conjoncture, révélant la thématique des prochains travaux, à savoir le numérique.
  • la présence des dispositifs d’accompagnement et de financement lors des matinées de l’entrepreneuriat social et solidaire, par Sébastien Nérault, Directeur de France Active Centre-Val de Loire et responsable régional de l’URSCOP
  • la formation / sensibilisation des étudiants à l’ESS, par Nicolas Gauthier, étudiant en Master 2 ayant créé son entreprise en SCIC

La journée s’est terminée par la lecture du rapport financier par M Jean-Louis Desnous, Trésorier; la restitution de l’enquête sur les bonnes pratiques sur la thématique de la gouvernance lancé en interne en début d’année puis l’approbation des nouveaux représentants associatifs, mutualistes et syndicats employeurs au Conseil d’Administration.

Nous clôturons l’Assemblée Générale en invitant à assister à la plénière du Conseil Régional le 28 et 29 juin lors de laquelle la stratégie ESS sera présentée.

L’année prochaine l’AG se tiendra le 5 Avril 2019.

Le séminaire, sous la forme d’ateliers
Le séminaire, sous la forme d’ateliers
Intervention de Michel Abhervé sur l’avenir de l’ESS
Le vote des adhérents

2 nouveaux membres à la CRESS Centre-Val de Loire

Il y a quelques mois nous avions accueilli quatre nouveaux membres à la CRESS, article ici. Nous en comptons aujourd’hui deux de plus, pour notre plus grand plaisir.

ISA GROUPE

Présent depuis 1987 dans le Cher à Aubigny-sur-Nère, ISA GROUPE est un groupement d’Economie Solidaire spécialisé dans la mise à disposition de personnel auprès d’entreprises, collectivités, associations et particuliers. Rencontre avec Renaud CHENON, directeur d’ISA GROUPE.

 

ISA GROUPEBonjour Monsieur CHENON, pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité ?

Nous sommes un groupe associatif engagé dans l’ESS et très investi sur notre territoire qui est celui du Syndicat Mixte du Pays Sancerre-Sologne. Les champs d’intervention développés par ISA GROUPE sont multiples et s’inscrivent tous dans une perspective de création d’emplois favorisant l’économie circulaire. Ainsi, nous agissons au service des personnes pas ou peu qualifiées et en recherche d’emploi mais aussi au profit des acteurs économiques du territoire et dans une dynamique de développement proactive de celui-ci. À ce titre, nous développons de nombreuses activités : Le maraîchage bio, l’environnement/les espaces verts, le second œuvre dans le bâtiment, la sous-traitance industrielle, le lavage de véhicules sans eau, le service à la personne et l’intérim.

L’ensemble de ces activités sont portées par des associations spécifiques : Chantier d’Insertion, Association Intermédiaire, Entreprise d’Insertion, Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion, Entreprise de Travail Temporaire à vocation sociale et Groupement d’Employeur.

 

Comment traduisez-vous votre engagement dans l’Economie Sociale et Solidaire ?

Les trois valeurs fondamentales d’ISA GROUPE, à savoir, la prise en considération de la personne, la solidarité et le développement de territoires solidaires, traduisent parfaitement notre engagement dans l’ESS.

Nous tenons à valoriser nos activités qui sont fondées sur un principe de solidarité et d’utilité sociale basé sur quatre critères : Le pouvoir d’agir, l’emploi, le développement économique territorial et le changement sociétal.

Acteur local, ISA GROUPE s’investit dans le développement et la création d’emplois pérennes sur le territoire, en favorisant les partenariats en complémentarité, et non en concurrence, avec les autres acteurs. Ainsi, nous créons des passerelles entre les employeurs et les salarié-es en parcours, nous favorisons le lien social et la coopération économique pour mieux répondre aux besoins de tous, au bénéfice de tous.

 

> Pour en savoir plus, visitez le site d’ISA GROUPE : www.isagroupe.fr

logo isa groupe

 

HARMONIE MUTUELLE

Fruit de l’union de cinq mutuelles, Harmonie Mutuelle est fortement présente sur le territoire national mais aussi en région Centre-Val de Loire avec un total de 27 implantations. Rencontre avec Rose-Marie MINAYO, membre du Conseil d’administration et présidente d’Harmonie Mutuelle en région Centre-Val de Loire.

 

Harmonie MutuelleBonjour Madame MINAYO, pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité ?

Harmonie Mutuelle est la première mutuelle santé de France, avec plus de 4.6 millions de personnes protégées. Acteur de santé globale, elle accompagne ses adhérents dans leur parcours de vie et ses entreprises clientes dans leurs responsabilités vis-à-vis de leurs collaborateurs, en apportant des réponses solidaires et innovantes en prévention, santé et prévoyance.

En tant qu’entreprise à but non-lucratif, nous nous engageons pour le mieux vivre de tous, par une approche à la fois démocratique et experte. Nous proposons ainsi des solutions mutualistes collectives et personnalisées, notamment grâce à des réseaux partenaires (optique, audio et dentaire) et des services de soins et d’accompagnement.

Les valeurs d’ouverture, de confiance, de transparence et de solidarité d’Harmonie Mutuelle lui permettent de tisser un lien pérenne avec ses adhérents/clients mais aussi d’accompagner les évolutions de la société en participant à la construction du 1er groupe de protection sociale mutualiste : le Groupe VYV.

Comment traduisez-vous votre engagement dans l’Economie Sociale et Solidaire ?

Harmonie Mutuelle est riche d’actions, programmes, collaborations menés à tous les niveaux territoriaux avec toutes les familles de l’ESS : coopératives, associations, fondations. Elle est à l’origine de la création de structures ESS qu’elle maîtrise en totalité, comme la Fondation Harmonie Solidarités, ou cogère dans les secteurs d’activités tels que le médico-social, les services de soins, la petite enfance, …

Elle accompagne également de nombreuses structures de l’ESS au travers de milliers de partenariats, parfois très locaux. Cette démarche répond à une logique historique de proximité avec les adhérents et les citoyens, là où ils s’engagent pour promouvoir le bien être de la personne.

Enfin, Harmonie Mutuelle, tient à être toujours plus engagée dans ce secteur économique d’importance. Elle agit alors pour le promouvoir et accompagner la structuration de champs d’expression de la voix de l’ESS, tels que l’Union des employeurs de l’ESS (UDES). C’est dans cette logique qu’Harmonie mutuelle, par la voix de son Président Stéphane JUNIQUE, appelle de ses vœux la création d’un pôle du non lucratif.

Avez-vous des actualités à partager ?

Harmonie Mutuelle soutient les Trophées des « Femmes de l’économie » qui témoignent une volonté commune des entités de favoriser l’émergence de femmes leaders du monde économique de demain, sur la base de leurs valeurs partagées : la proximité, la performance et la responsabilité.

Il est primordial aujourd’hui que les femmes soient visibles dans le monde économique, à la fois pour donner plus d’ampleur à leurs projets et pour offrir des rôles-modèles inspirants aux générations futures. C’est précisément à cette mise en lumière de femmes exemplaires que contribuent les Trophées des « Femmes de l’économie ».

Des événements régionaux se déroulent à présent sur deux ans, dédiés aux femmes investies à un haut niveau de responsabilité au sein de leur organisation, et réunissent également les décideurs économiques de chaque territoire.

Harmonie Mutuelle sera donc présente aux côtés des «Femmes de l’économie » le Mercredi 4 juillet 2018 à l’Hôtel de ville de Tours, et remettra le prix « Femme Dirigeante ».

 

> Pour en savoir plus, visitez le site d’HARMONIE MUTUELLE : https://www.harmonie-mutuelle.fr

logo harmonie mutuelle

 

 

Devenez une entreprise engagée en adhérant à votre Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire

L’adhésion est un acte volontaire qui marque un engagement pour le développement de l‘ESS sur les territoires.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur notre site internet – rubrique « adhésion »

Pour faire une demande d’adhésion à la CRESS Centre-Val de Loire : la fiche à compléter

Lettre 21 groupe AIESSE du CESER

La lettre n°21 du Groupe des Associations, des Institutions, de l’ESS et de l’Environnement (AIESSE) du CESER Centre-Val de Loire est désormais consultable en ligne.

Vous y retrouverez les interventions des membres du Groupe AIESSE lors de la plénière du 16 avril 2018.

Lire la lettre

En lien avec cette lettre, découvrez également la revue de presse concernant le Projet Régional de Santé :

L’Assemblée Générale de la CRESS Centre-Val de Loire aura lieu le 31 mai 2018

L’Assemblée Générale de la CRESS Centre-Val de Loire aura lieu le 31 mai 2018 à 14h au Domaine de la Brossette, situé à Chanteau.

Ce temps statutaire sera ouvert par une intervention de M Abhervé « Réflexions sur l’avenir de l’ESS » en présence de M Huwart, Vice-président Région Centre-Val de Loire et Mme Châtelais, SGAR Centre-Val de Loire. S’ensuivra le rapport moral du Président, M Dominique Sacher, le rapport financier, la présentation de notre rapport d’activité avec des témoignages, la restitution de notre démarche d’amélioration des bonnes pratiques et le renouvellement de la moitié de notre Conseil d’Administration.

Pour accéder au domaine de la Brossette : cliquez ici

Merci de nous indiquer votre participation en vous inscrivant via ce lien.

La place de l’ESS dans le SRESRI : décryptage

SRESRI

La Loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République prévoit que les Régions en leur qualité de cheffes de file de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur élaborent en concertation avec les acteurs et collectivités du territoire un Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI).

 

Dans le cadre de l’élaboration de ce schéma la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) Centre-Val de Loire, représentante des entreprises de l’ESS au niveau régional, a apporté une contribution concertée en juin 2017 auprès du Conseil Régional.

Cette contribution met en avant des propositions concrètes développées selon plusieurs axes :

  • La recherche comme socle d’innovation par la création de pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), la communication auprès des entreprises ESS sur les démarches de recherche-action et de CIFRE, la création en région d’un incubateur d’innovation sociale en collaboration avec les laboratoires de recherche ;
  • Le développement des formations d’enseignement supérieur dans l’ESS en favorisant l’entrée de l’ESS dans les parcours universitaires, en valorisant les métiers de l’ESS auprès des étudiants et des futurs étudiants, par la mise en place d’un statut étudiant spécifique pour le sanitaire et social, et enfin par le développement de l’apprentissage dans les entreprises de l’ESS ;
  • Sur la vie étudiante et la citoyenneté, nous proposions de reconnaitre, valoriser et faciliter l’engagement des étudiants, d’améliorer l’accès à l’habitat et par la mise en réseau des acteurs du logements publics et associatifs, d’améliorer la mobilité européenne et internationales des étudiants par la mise en place d’un service dédié à cet accompagnement , et de faciliter l’émergence de projets sur les campus étudiants par la mise en lien des associations étudiantes et des associations d’Education Populaire.

La contribution est disponible ici.

Le SRESRI a été voté et adopté en séance plénière du Conseil Régional le 22 février 2018.
Nous faisons partie des quelques contributeurs cités en introduction de ce schéma disponible ici.
Un certain nombre de nos propositions sont reprises indirectement car l’ESS ou ses composantes ne sont pas expressément citées :

  • L’apprentissage est identifié comme une priorité régionale (« un cap ambitieux de 75 000 étudiants en région Centre-Val de Loire en 2025 »), notamment pour les formations Masters et licences, mais son développement au sein des métiers de L’ESS n’est pas mentionné.
  • Nous aurions souhaité que les principales thématiques permettant l’inclusion de l’ESS à l’enseignement supérieur apparaissent : coopération économique, innovation sociale, Recherche action, métiers de l’ESS, engagement des étudiants, l’éducation populaire ;
    Nos propositions seront reprises dans le cadre de la contribution à la Stratégie Régionale à l’Economie Sociale et Solidaire.

Nous félicitons la Région pour avoir pris position sur d’autres points important de l’Economie Sociale :

  • L’amélioration de l’accès à l’habitat et à la mobilité pour les étudiants ;
  • L’organisation en réseau de réunions thématiques entre laboratoires et acteurs socio-économiques, dont des citoyens et associations qui permettront la mise en place de ponts entre ces acteurs ;
  • La création d’un Collegium Santé Centre-Val de Loire (groupement d’intérêt scientifique pour la fédération des formations en santé) auquel est intégré l’Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de la Croix Rouge ;
  • Enfin, la création de « l’Observatoire Régional de l’Enseignement Supérieur (ORES) a construit une base commune de données comprenant l’ensemble des formations des universités, écoles et lycées » auquel vont être intégrées, les formations sanitaires et sociales.

Nous tenons à rappeler qu’aujourd’hui 38 000 salariés[1] travaillent dans le secteur sanitaire et social en région, soit 44% des salariés de l’ESS et qu’ils sont formés par les établissements régionaux à travers 59 formations diplômantes[2]. Nous sommes conscients que la Région œuvre au développement de ces formations en étroite collaboration avec l’UDES et la CRESS Centre-Val de Loire.

Le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI) du Centre-Val de Loire est disponible ici.

[1] Données Observatoire Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire de la Région Centre-Val de Loire
[2] Les formations en région Centre-Val de Loire, www.regioncentre-valdeloire.fr